Expertise oncologique d’un CRLCC en territoires isolés d’outre-mer

Screenshot 2022-02-15 at 15-40-23 Design sans titre.png

Les conventions de partenariat rédigées selon le modèle d’établissement autorisé-associé proposé par l’Inca ont permis aux territoires ultra-marins isolés que sont :

  • Saint-Pierre et Miquelon : à 4000 Km, 4h de décalage horaire,6000 hab, 30 nouveaux cancer /an ;
  • Waillis et Futuna : à 16000 Km, 11 heures de décalage horaire, 13000 hab, 35 nouveaux cancer /an ;

de créer pour ces patients, une filière de soin en oncologie avec le Centre Eugène Marquis (CEM) à Rennes.

Les traitements médicaux sont ainsi initiés au CEM et poursuivis sur l’archipel sous la responsabilité du CEM (la radiothérapie et la chirurgie étant nécessairement réalisées en dehors des archipels). Les patients peuvent alors :

  • Avoir accès à l’expertise d’un centre de référence ;
  • Bénéficier d’une procédure de diagnostic rapide ;
  • Revenir rapidement sur leur territoire ;
  • Être assuré d’un suivi optimum : téléconsultation avec leur oncologue référent, suivi téléphonique pour les patients sous traitement oral, consultations IDE pré-évacuation sanitaire ;
  • Avoir accès aux soins oncologiques de support.

La structuration des organisations et la coordination médicale et paramédicale permettent une qualité optimale dans la prise en charge.

Les données annuelles montrent une forte croissance d’activité :

  • La moitié des cas incidents de St Pierre sont pris en charge au CEM ;
  • Le nombre de télé expertises et d’EVASANs pour Wallis a doublé ;